Saga Parisienne

Tome 1 : Un balcon sur le Luxembourg


Pierre Ormen, romancier en vue et auditeur à la Cour des Comptes, présente tous les signes extérieurs de la réussite. Il est brillant, fréquente les intellectuels de son temps, forme un couple séduisant avec Ariane. Leurs enfants sont heureux et semblent porteurs de toutes les promesses. Pourtant, derrière les apparences, Ormen est un homme dévasté par les secrets dont il est le dépositaire et rongé par la culpabilité. Tout l'oppose à Amédée, son frère, vague collabo et vrai salaud, par lequel le malheur arrive. Contre sa volonté, Pierre Ormen va devoir se terrer dans une vie de mensonges, expiant ses fautes et plus encore celles qu'il n'a pas commises. Tragédie ou ironie de l'histoire ? C'est parfois pour des raisons inattendues que l'on comparaît devant les tribunaux de la conscience.

Saga parisienne

Tome 2 : D’une rive à l’autre


Ce deuxième volume de Saga Parisienne commence là où s'achevait le premier. Le lecteur retrouve donc une famille Ormen nouée sur ses secrets et ses querelles d'héritage tandis qu'une nouvelle génération s'affirme ; Delphine lève le voile sur les mystères qui enveloppaient sa naissance, les jumeaux triomphent dans la publicité et Marie, la violoniste de génie, se tourne vers le rock. Ils deviennent acteurs à part entière d'une histoire où les aînés occupent toujours la scène : Pierre se voit chargé par Malraux de dénouer l'affaire de la Cinémathèque tandis qu'Ariane milite activement au Planning familial et qu'Amédée prospère dans le commerce de vrais-faux tableaux...

Saga parisienne

Tome 3 : Au rendez-vous de L’Heure bleue


Entre années fric et petits boulots, espoirs déçus et crises à répétition, No future devient le cri de ralliement des jeunes gens modernes. Les enfants de la fin du siècle se voient privés d'avenir... tandis que leurs aînés se sont déjà chargés de faire table rase du passé. Pourtant, c'est bien l'un et l'autre qu'affronteront les inséparables cousins Ormen, Paul, Valentine et Jules, comme si leur génération était la première à pouvoir regarder en face de troublantes vérités, longtemps enfouies. La réapparition, soixante ans après sa disparition sous l'Occupation, de L'Heure bleue, ce tableau de Picasso dérobé durant la rafle du Vel d'Hiv', bouscule la légende familiale. Mais elle délie également du silence ceux qui en souffraient, leur offrant, enfin, de renaître à eux-mêmes.

© 2016 Gilles Schlesser - Tous droits réservés

L’intégrale de Saga Parisienne vient de paraître...

Une famille, trois générations, quinze destins… et quelques ombres. La grande ronde de la famille Ormen se déroule sur trois générations, épousant les convulsions de l’histoire et y ajoutant ses propres déchirures. Haines, amours, spoliations, secrets… c’est la vie qui va ! Le drame se noue en juillet 1942, opposant Pierre, résistant de la première heure, à son frère Amédée, vague collabo et vrai salaud. Mais dans cette lutte fratricide, le sort de la Nation n’est pas seul en cause. Dans l’effervescence de la Libération, puis dans le Paris de la guerre d’Algérie et puis de Mai 68, chacun marche vers son destin en l’habillant de silence. Tout change, tout bouge… sauf la légende familiale. Pourtant, la mèche lente de la poudrière des vérités dérangeantes se consume inexorablement…

« L’intérêt de cet ouvrage ne se borne pas au rythme soutenu du récit, ou à la manière dont les épisodes s’emboîtent. Il tient aussi à l’énorme documentation réunie par l’auteur, qui rend, en quelque sorte, son imagination exacte. Ambitieux. »

Le Nouvel Observateur


« La famille Ormen n’en finit pas de se dépêtrer. Pour notre plus grand plaisir… »

Pleine vie


« A déguster sans modération… »

Europe 1


La grande ronde de la famille Ormen se déroule sur trois générations, épousant les convulsions de l'histoire et y ajoutant ses propres déchirures. Haines, amours, spoliations, secrets... c'est la vie qui va !


        France Info (Gérard Collard)