Nuages

(L’Harmattan, 2009)


Chez les Roms, le Paramitchi est un récit légendaire à mi-chemin entre le conte et l’histoire vraie. La narration commence toujours par “Sas pe ke kaj nas pe” (il était une fois, mais ce n’est pas certain), ce qui laisse la porte ouverte à toutes les hypothèses. Il était donc une fois, mais ce n’est pas certain, un homme partant faire un tour, scrutant les arbres et les êtres à la recherche de patrins, ce langage des signes permettant aux Roms de trouver leur chemin.

Ça commence ainsi :

« Il serait assez simple de comprendre pourquoi Romãn est ce qu'il est. Sans doute suffirait-il de demander fermement mais courtoisement des comptes au hasard. De démêler l'écheveau des fausses coïncidences. D'interroger ce vent qui souffle vers le sud, un jour de juin. Mais si l'on savait, au fond, que saurait-on ? »

Contes et Légendes de la publicité

(L'Harmattan, 2002)


Imaginez :

- Dieu qui organise une compétition d’agence pour élaborer une campagne en faveur de la foi. Gros budget, féroce bataille.

- Un jeune rédacteur qui – miracle – a le don de trouver des « slogans qui tuent », au sens propre du terme.

- Un publicitaire qui crée son agence «Mimille, l’agence vulgaire » », pour ne promouvoir que le moche. Ce ne sont que des contes.

Trois bulles d’éternité

(Presse de la Renaissance, 1991)


Si vous possédez un side-car amphibie, si vous venez d’écrire un essai fulgurant sur les rapports secrets entre les mots, les mythes et les maths, si votre ordinateur s’appelle Arthur et cherche désespérément où l’on a mis son âme, alors, c’est sûr vous êtes Jérémy et vous tombez amoureux de Jennjy, qui n’aime que les fleurs, la folie et les flans. Courez, courez après elle et après la vie qui passe. Dites-lui qu’elle est belle comme un Carpaccio (1455-1525) et que vous lui donnerez tout ce que vous possédez, à part votre Dinky toys Aronde avec des pneus blancs. Un roman drôle et désinvolte, tendre et grave, dans un monde qui possède sa logique propre, de l’autre côté du miroir.

© 2016 Gilles Schlesser - Tous droits réservés

1 Franc

(L'Harmattan, 2002)


L’étonnante destinée d’une pièce de 1 Franc qui passe de mains en mains depuis sa naissance à Bordeaux en 1959 jusqu’à sa mort lors de la naissance de l’euro au 1er janvier 2002. On la retrouvera notamment en 1997 dans la main de Jacques Chirac qui joue la dissolution de l’assemblée nationale à pile ou face.


Roman écrit à quatre mains par Gilles et Thomas Schlesser.