© 2016 Gilles Schlesser - Tous droits réservés

Contact

Sale époque

Paris 1900, de l’autre côté du miroir



1902. Les sœurs Frou-Frou font tourner les têtes et valser les fortunes, défiant l’hégémonie de la Belle Otero ou de Liane de Pougy. Rien ne saurait entraver l’irrésistible ascension de ces cocottes de haut vol... n’était le poignard qu’on retrouve un soir malencontreusement fiché dans la poitrine d’une des jumelles.

Qui a tué Olympe ? Poser la question, c’est s’aventurer dans les eaux troubles d’une justice aux ordres, d’une France toujours malade de l’affaire Dreyfus, d’une Belle Époque bien peu reluisante. Le commissaire Gardel enquête.


ISBN 9782840969556

14 x 21 cm

224 pages


Date de parution : 04/06/2015

Fils d’André « Dadé » Schlesser - l’un des fondateurs de l’Écluse - spécialiste des « petits lieux parisiens » des années 50-60, Gilles Schlesser se consacre à l’écriture après une carrière de publicitaire. Que ce soit en fiction ou en essais, Paris reste son terrain de jeu privilégié, comme en témoignent notamment sa Saga parisienne ou Le Cabaret rive gauche.

Actualités

«  Un guide élégant qui réussit l'exploit de nous surprendre par le sérieux de ses notices et la qualité de son iconographie. A savourer entre deux mojitos à la Rhumerie... »

L'Express



« Mieux qu'un guide, l'ouvrage richement illustré se révèle un compagnon de balades, fourmillant d'anecdotes et de propositions. »

La Croix

Gilles Schlesser nous a habitué à de nombreux livres pimentés par des énigmes policières sur les lieux de légende de Saint Germain des Près ou dans le milieu surréaliste des années folles de Montparnasse dans « La mort n'a pas d'amis ». Il revient cette fois avec le dessinateur Eric Puech et une bande dessinée pour les aventures héroïques d'une bécassine et de son julot pendant l'âge d'or de Montparnasse. Elle est demoiselle du téléphone, une toute nouvelle invention dévoreuse d'employées dans les centraux d'accrochage d’appels. Lui est chauffeur, un peu marlou, mais si séduisant pour une bretonne qui débarque à l'ancienne gare dans les années 20.


Dans l’effervescence du boulevard et du carrefour Vavin, elle croise les nuits chaudes de Montparnasse au Jockey, au bal nègre de la rue Blomet ou dans la Rotonde du père Libion. Les animateurs ont pour nom Tzara et son monocle, Kisling avec sa coupe au bol, Foujita et son chat, la belle Kiki de Man Ray ou l'extravagant Fitzgerald. Le connaisseur aimera les clins d’œil aux anecdotes fameuses des montparnos, nombreuses au fil des pages, comme ce match de boxe improvisé entre Hemingway et Callaghan au bar Falstaff. Le bœuf sur le toit, la closerie des lilas, l'expo de 1925 : rien ne manque au décor des aventures de nos deux tourtereaux, pas même l'ambiance délétère du trafic de coco, des drames et des suicides, nombreux hélas. Derrière le jazz, le sexe, les bulles de champagne et les cocktails américains, le désespoir fermait la marche, collant ceux qui avaient la poisse aux basques et ne purent faire leur place au soleil de leur vivant. N'est pas Prévert ou Picasso qui veut.


Les deux auteurs restituent cette saveur pleine d'émotion, tonique et inquiétante d'une période insensée où le pire côtoyait le meilleur, mais qui laissa une marque incroyable dans l'histoire de l'Art associée à la vie parisienne. Beaucoup d'acteurs étaient des génies, d’autres beaucoup moins et l'assoupissement de cette période faste montra combien le mythe avait définitivement pris le dessus ; il continue encore aujourd'hui de nous émouvoir avec cette fameuse « génération perdue » ou dans la rue Delambre de Patrick Modiano. Cette bande dessinée lui donne cette touche affective qui le fait durer et l’énigme policière lui rend sa vitalité comme une belle réussite qui se souvient que Simenon fréquentait aussi le Montparnasse des années folles.

D.L

Décembre 1933. L’assassinat d’un directeur de journal n’est jamais anodin. Surtout celui de Bernier-Fayard, directeur de L’Impartial, qui s’apprêtait à publier une liste de personnalités compromises dans les troubles affaires d’Alexandre Stavisky, l’escroc de haut vol. Le scandale implique des hommes politiques de premier plan, des journalistes en vue, des cadres de la police et de la justice. Tandis que débordent les égouts de la République et que l’émeute gronde dans les rues de Paris, le commissaire Gardel mène l’enquête dans des cercles où chacun de ses interlocuteurs – à commencer par ceux de sa propre hiérarchie – fait figure de suspect.

En librairie

"C'est super !"

(Bruno Cras, Europe midi du 26 avril 2016)

Nouveauté